La VAE CAP Vendeur-magasinier en pièces de rechange et équipements automobiles

LES FONCTIONS

La personne titulaire d’un CAP Vendeur-magasinier en pièces de rechange et équipements automobiles réalise la réception ainsi que le stockage des produits. Elle prépare également les commandes et en assure l’expédition. Elle participe aussi à la mise en rayon des produits.

Le vendeur-magasinier en pièces de rechange et équipements automobiles doit connaître les caractéristiques techniques des produits afin de pouvoir accueillir le client, le conseiller et conclure la vente.

Les emplois qu’il peut exercer sont divers :

  • aide-magasinier
  • magasinier
  • vendeur-magasinier
  • préparateur-vendeur
  • …..

LA VAE DE VENDEUR-MAGASINIER EN PIÈCES DE RECHANGE ET ÉQUIPEMENTS AUTOMOBILES

Pour effectuer la VAE de Vendeur-magasinier en pièces de rechange et équipements automobiles et obtenir le CAP de Vendeur-magasinier en pièces de rechange et équipements automobiles, il faut impérativement que vous exerciez les fonctions citées précédemment et surtout que vous ayez réalisé dans le cadre d’un CDI, CDD ou bénévole au moins deux activités par domaine en rapport direct avec le référentiel d’activités soit quatre unités de compétences ci-après :

  1. Réception :
    • manutention des colis/produits
    • contrôles quantitatif et qualitatif des réceptions avec saisie d’informations selon l’organisation de l’entreprise
    • répartition et orientation des produits reçus vers le lieu de stockage, de litige, de reconditionnement, de tri ou d’expédition (magasin de pièces de rechange, atelier, boutique, client, etc…)
    • traitement physique des supports et contenants (palettes, conteneurs, bacs en plastique, caisses, …)
    • transmission des anomalies constatées
  2. Stockage :
    • manutention des produits
    • rangement physique des produits dans les différents emplacements
    • création de nouveaux emplacements de stockage
    • vérification des conditions de stockage et de l’état physique du stock
    • étiquetage, mise en rayon, présentation des produits en boutique et en libre-service
    • participation à la limitation de la démarque connue ou inconnue
    • comptage physique des produits en stock (inventaires ponctuels, tournants, annuels)
    • signalement des écarts et anomalies constatés
  3. Accueil, vente et préparation de la commande :
    • accueil du client, professionnel ou particulier, au comptoir, au téléphone
    • prise en charge de la demande du client :
      • recherche des besoins
      • collecte des informations nécessaires au traitement de la demande : identification du client, du véhicule
    • recherche des références du produit correspondant aux besoins
    • vérification de la disponibilité du produit ou du délai de livraison
    • proposition des produits et des services de l’entreprise, de l’équipementier, du constructeur : produits de substitution, connexes, complémentaires
    • argumentation technique du produit et conseils d’utilisation
    • déstockage des produits
    • établissement du bon de préparation, du bon de livraison ou de la facture
    • encaissement au comptant éventuel
    • établissement du bon de garantie
    • prise de congé
  4. Expédition :
    • emballage et/ou palettisation, pesage des colis/produits selon les règles et usages de la profession
    • établissement et apposition de l’étiquette de destination
    • choix et apposition des étiquettes de manutention
    • établissement ou saisie des documents d’expédition et de transport : récépissé de transport, bordereau de transport…
    • remise des colis/produits au transporteur et/ou livreur ou dépôt des colis/produits sur les emplacements de départ
    • signalement des anomalies rencontrées

Conformément au dispositif de la VAE, vous devez justifier d’au minimum 3 ans d’activité soit un total de 4 800 heures. L’activité pouvant être cumulée sur 12 ans maximum.

Attention : « Les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne, ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre ne sont pas prises en compte dans la durée d’expérience requise. » (Décret n° 2002-615 du 26 avril 2002)