La VAE CAP Agent d’entreposage et de messagerie

LES FONCTIONS

La personne titulaire du CAP Agent d’entreposage et de messagerie assure la réception des marchandises et elle vérifie la qualité des produits. Elle est amenée à les déplacer soit manuellement, soit à l’aide d’engins comme un transpalette par exemple, en vue de leur stockage.

L’agent d’entreposage et de messagerie prépare aussi les commandes et il les expédie. Pour cela, il prend en charge le reconditionnement et l’étiquetage des produits en utilisant l’informatique afin d’enregistrer les entrées et les sorties, de déclencher les réapprovisionnements et de faire des inventaires.

Le titulaire de ce diplôme est agent de magasinage.

LA VAE D’AGENT D’ENTREPOSAGE ET DE MESSAGERIE

Pour effectuer la VAE d’Agent d’entreposage et de messagerie et ainsi obtenir le CAP Agent d’entreposage et de messagerie, il faut impérativement que vous exerciez les fonctions citées précédemment et surtout que vous ayez réalisé dans le cadre d’un CDI, CDD ou bénévole au moins deux activités par domaine en rapport direct avec le référentiel d’activités soit quatre unités de compétences ci-après :

  1. Déchargement / réception :
    • contrôle des documents de transport
    • manutention manuelle ou mécanisée des produits et des colis à l’arrivée à l’aide de l’outil adapté
    • lecture des étiquettes
    • contrôles quantitatif et qualitatif des colis/produits avec saisie informatique ou non d’informations
    • traitement physique des supports et contenants (palettes, conteneurs, bacs en plastique, caisses…)
    • transmission au responsable des anomalies constatées, suggestions d’améliorations
  2. Décharge et/ou groupage, entreposage :
    • identification, tri, codification, étiquetage et orientation des produits/colis reçus (vers le lieu de stockage, les zones de litige, de reconditionnement, d’expédition)
    • identification, pointage, tri, codification, étiquetage directionnel et orientation géographique des colis reçus (vers les zones de litige, d’expédition)
    • manutention manuelle ou mécanisée des produits et des colis à l’aide de l’outil adapté
    • rangement physique des produits/colis dans les différents emplacements de stockage ou de départ
    • vérification des conditions de stockage (poids, température, dates de péremption…)
    • saisie des quantités entrées en stock
    • comptage physique des produits/colis en stock (inventaires ponctuels, tournants, annuels) et signalement des anomalies
    • rangement physique des colis dans les emplacements de départ
    • inventaire journalier du quai
  3. Préparation physique de la commande :
    • prise en charge de la commande : lecture des informations
    • repérage des emplacements de stockage, d’expédition
    • vérification de la disponibilité physique du produit
    • déstockage (prélèvement) des produits, manutention manuelle ou mécanisée des produits à l’aide de l’outil adapté
    • acheminement des produits vers le lieu d’emballage, de conditionnement, d’éclatement, de contrôle…
    • signalement des anomalies et suggestions d’amélioration du poste de travail
  4. Expédition, chargement, participation à la mise à disposition :
    • vérification de la nature, du nombre et de l’état des produits
    • vérification de la nature, du nombre et de l’état des colis
    • emballage et/ou palettisation, pesage et calage des produits
    • étiquetage lié au transport
    • saisie des documents d’expédition : bon de livraison, récépissé de transport, bordereau de transport…
    • remise des colis au transporteur ou au livreur ou dépôt des colis sur les emplacements de départ
    • regroupement des colis express par points de livraison
    • participation au chargement du véhicule (ordre, rangement, calage, arrimage…)

Conformément au dispositif de la VAE, vous devez justifier d’au minimum 3 ans d’activité soit un total de 4 800 heures. L’activité pouvant être cumulée sur 12 ans maximum.

Attention : « Les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne, ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre ne sont pas prises en compte dans la durée d’expérience requise. » (Décret n° 2002-615 du 26 avril 2002)