La VAE infirmière/infirmier de bloc opératoire

LES FONCTIONS

Le métier d’infirmier de bloc opératoire est exercé par des IBO diplômé(e)s d’Etat ou par des infirmières d’Etat faisant fonction d’IBO. Le décret du 29.01.15, dont l’application a été plusieurs fois repoussée, tend à exiger de chaque IBO qu’il possède ce diplôme d’Etat en réservant aux détenteurs de ce diplôme certains actes relevant du rôle d’aide-opératoire (« actes exclusifs »).

Placé sous la responsabilité du chirurgien et du cadre infirmier, l’IBO exerce les activités suivantes (descriptif non exhaustif) :

En préopératoire
  • Préparation et contrôle de la salle
  • Vérification et préparation du matériel nécessaire aux interventions
  • Vérification de la conformité aux normes sanitaires
  • Responsabilité dans la mise en place de l’asepsie progressive
  • Prise en soins du patient et identitovigilance
  • Contribution à l’installation du patient
En per-opératoire
  • Assistance du chirurgien dans les gestes techniques
  • Collaboration active avec le chirurgien et l’anesthésiste pour veiller à la qualité de l’opération (compte des compresses et des tranchants, instrumentation, veille au maintien de l’asepsie, etc.)
En post-opératoire
  • Transmission des informations aux personnels de SSPI
  • Acheminement des pièces anatomiques aux laboratoires
  • Evacuation des déchets
  • Rôle dans la stérilisation

Le métier d’IBO allie la technicité, l’efficacité, une forte dimension relationnelle et requiert une grande minutie, un sens des responsabilités développé et une capacité à se tenir informé des avancées techniques, des normes et des évolutions.

La VAE DEIBO

La VAE est un moyen d’obtenir le DEIBO particulièrement adapté à l’emploi du temps souvent très chargé des infirmiers de bloc. En s’adaptant au rythme des candidats, elle permet de pérenniser les IBO en les mettant à l’abri des décrets qui limiteraient leur possibilité d’exercer au bloc opératoire.

Pour obtenir la recevabilité (première étape de la VAE), il est nécessaire de pouvoir justifier à l’organisme certificateur d’un an d’exercice au bloc. Une fois cette recevabilité obtenue débute le remplissage du livret 2 sur lequel les candidats seront évalués par le jury lors d’un oral.

Ce livret 2 est divisé en 8 compétences (une neuvième étant validée par un stage pratique de 49H en école) :

1/ Concevoir et mettre en œuvre des modes de prise en charge des personnes adaptés aux situations rencontrées au bloc opératoire et secteurs associés
2/ Conduire une démarche qualité et de prévention des risques
3/ Gérer le risque infectieux dans les secteurs interventionnels et service de stérilisation
4/ Organiser et coordonner les activités de soins liées au processus péri-opératoire
5/ Mettre en œuvre des techniques et des pratiques en per et post-opératoire immédiat.
(6/ Mettre en œuvre des techniques complexes d’assistance chirurgicale – stage de 49H)
7/ Former et informer les professionnels et les personnels en formation
8/ Rechercher, traiter et analyser des données professionnelles et scientifiques
9/ Evaluer et améliorer les pratiques professionnelles

Pour rédiger la plupart de ces compétences, deux étapes :

  • Une partie théorique, appelée partie « Activités », dans laquelle vous décrirez les activités et savoir-faire que vous mettez en place au quotidien dans le cadre de la compétence évaluée.
  • Une partie consacrée à la rédaction de « situations » concrètes dans lesquelles vous décrirez des cas concrets en lien avec la compétence et les réponses que vous avez apportées aux éventuels problèmes rencontrés.

La compétence 8, un peu à part, est une forme de court mémoire problématisé ; vous répondrez à la problématique de votre choix, en lien avec le rôle de l’IBO, en recueillant des informations et en réalisant des recherches qui vous permettront d’aboutir à des préconisations d’amélioration que vous pourrez même mettre en place et évaluer si vous en avez le temps.

A l’issue de la rédaction de livret 2, le candidat est convié à un oral, face à un jury de professionnels, qui lui demandera d’abord de présenter sa démarche, puis lui posera des questions sur le livret, sur ses pratiques et sur sa posture et son positionnement professionnel afin de valider les différentes compétences du livret.