La VAE CAP Ebéniste

LES FONCTIONS

Le titulaire du CAP ébéniste peut travailler aussi bien en atelier, que dans une entreprise artisanale ou dans une PME.
Il fabrique et répare des meubles à l’unité ou en nombre limité en suivant un modèle artisanal. Il exécute une partie ou un ensemble de mobilier à partir des plans et des instructions qui lui ont été donnés. Il réalise également les placages, les frisages, le montage des meubles ainsi que les finitions.

LA VAE DE CAP ÉBÉNISTE

Pour effectuer la VAE de CAP ébéniste et ainsi obtenir le diplôme, il faut impérativement que vous exerciez les fonctions citées précédemment et surtout que vous ayez réalisé dans le cadre d’un CDI, CDD ou bénévole au moins deux activités par domaine en rapport direct avec le référentiel d’activités soit quatre unités de compétences ci-après :

  1. Informer :
    • prendre connaissance du travail à réaliser
    • relever les informations pertinentes dans l’environnement du produit à réaliser
    • organiser les éléments d’informations relevés
  2. Préparer :
    • décoder des dessins de définition
    • proposer des solutions esthétiques en adéquation avec le cahier des charges et les moyens de fabrication
    • préparer la matière d’œuvre
    • organiser le poste de travail
  3. Mettre en œuvre des produits :
    • débiter, corroyer
    • établir et tracer
    • réaliser les montages, les usinages
    • monter et plaquer
    • assurer le fonctionnement des parties mobiles et poser les quincailleries
    • assurer la finition
    • maintenir les équipements et les matériels en état
  4. Communiquer :
    • communiquer les informations techniques et les observations
    • s’informer des évolutions techniques
    • participer à l’accueil des clients et des fournisseurs
    • participer à la valorisation de l’entreprise

Conformément au dispositif de la VAE, vous devez justifier d’au minimum 3 ans d’activité soit un total de 4800 heures. L’activité pouvant être cumulée sur 12 ans maximum.

Attention : « Les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne, ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre ne sont pas prises en compte dans la durée d’expérience requise. » (Décret n° 2002-615 du 26 avril 2002)