La VAE BTS Métier de l’audiovisuel option montage et postproduction

LES FONCTIONS

La personne titulaire de ce BTS travaille dans des sociétés de productions audiovisuelles, chez des prestataires de services ou encore auprès d’entreprises de diffusion.

Le monteur construit la progression des images et du son tout en recherchant le meilleur rythme visuel et sonore, dans le respect du story-board. Il coordonne aussi le mixage, le bruitage et l’illustration musicale. Il travaille en étroite collaboration avec le réalisateur. Son activité nécessite la maîtrise d’outils informatiques spécialisés car il a recours aux technologies numériques.

LA VAE DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MÉTIER DE L’AUDIOVISUEL OPTION MONTAGE ET POSTPRODUCTION

Pour effectuer la VAE de Technicien supérieur Métier de l’audiovisuel option montage et postproduction et ainsi obtenir le diplôme, il faut impérativement que vous exerciez les fonctions citées précédemment et surtout que vous ayez réalisé dans le cadre d’un CDI, CDD ou bénévole au moins deux activités par domaine en rapport direct avec le référentiel d’activités soit six unités de compétences ci-après :

  1. Analyse de la production :
    • s’approprier et traiter les informations initiales de la production
    • identifier la production
    • participer à l’élaboration de la production
  2. Préparation du montage :
    • configurer les outils
    • analyser et classer les images et les sons
    • partager, regrouper les ressources d’un projet
  3. Conception et réalisation du montage des images et des sons :
    • mettre en œuvre et maîtriser des savoirs, des outils, des techniques d’expression
    • mettre en forme
    • constituer la bande sonore et préparer le mixage
  4. Conception et composition des images multicouches :
    • préparer le compositing
    • « compositer »
  5. Conformation et finition :
    • effectuer la conformation
    • assurer les finitions
  6. Gestion, entretien, communication


Conformément au dispositif de la VAE, vous devez justifier d’au minimum 3 ans d’activité soit un total de 4800 heures. L’activité pouvant être cumulée sur 12 ans maximum.

Attention : « Les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne, ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre ne sont pas prises en compte dans la durée d’expérience requise. » (Décret n° 2002-615 du 26 avril 2002)