La VAE CAP Charpentier bois

LES FONCTIONS

La personne titulaire du CAP Charpentier bois travaille dans les entreprises des secteurs de la charpente et de la construction bois. En fonction du chantier sur lequel il est, il travaille soit de manière autonome, soit en équipe.

Les activités qu’il est amené à faire sont :

  • tailler et traiter différentes pièces (poutres, bardages, parquets, escaliers,…) en fonctions des relevés et des croquis qu’il a réalisés
  • assembler les pièces
  • poser les ouvrages
  • remplacer les éléments défectueux
  • Afin de faire son métier correctement, il doit savoir choisir les matériaux adéquats, organiser son travail et les diverses étapes de son travail.

LA VAE DE CHARPENTIER BOIS

Pour effectuer la VAE de Charpentier bois et donc obtenir le diplôme de CAP Charpentier bois, il faut impérativement que vous exerciez les fonctions citées précédemment et surtout que vous ayez réalisé dans le cadre d’un CDI, CDD ou bénévole au moins deux activités par domaine en rapport direct avec le référentiel d’activités soit trois unités de compétences ci-après :

  1. Fabrication :
    • contrôle et réception de l’existant
    • préparation
    • traçage
    • taillage
    • assemblage, mise dedans
    • traitement des bois
  2. Logistique :
    • conditionnement, stockage, chargement
      • ranger, entreposer et protéger les éléments bois en parquets
      • préparer les quincailleries et les accessoires
      • préparer les matériels et outillages nécessaires à la mise en œuvre
      • préparer les moyens de protection individuelle et collective
      • effectuer les chargements et déchargements
  3. Mise en œuvre sur chantier :
    • installation du chantier
    • mise en sécurité du chantier
    • implantation et distribution
    • assemblage, levage et pose
    • suivi et contrôle qualité
    • désinstallation du chantier


Conformément au dispositif de la VAE, vous devez justifier d’au minimum 3 ans d’activité soit un total de 4800 heures. L’activité pouvant être cumulée sur 12 ans maximum.

Attention : « Les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne, ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre ne sont pas prises en compte dans la durée d’expérience requise. » (Décret n° 2002-615 du 26 avril 2002)