La VAE BTS Conception et réalisation de carrosseries

LES FONCTIONS

La personne titulaire de ce BTS peut aussi bien travailler chez un grand constructeur automobile que chez un carrossier industriel construisant des carrosseries pour divers véhicules. Son activité consiste à travailler sur les éléments d’une voiture (portière, châssis, capot) tout en respectant scrupuleusement le cahier des charges au niveau de l’esthétique, du coût, de la qualité et de la sécurité.

LA VAE DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONCEPTION ET RÉALISATION DE CARROSSERIES

Pour effectuer la VAE de Technicien supérieur conception et réalisation de carrosseries et ainsi obtenir le BTS, il faut impérativement que vous exerciez les fonctions citées précédemment et surtout que vous ayez réalisé dans le cadre d’un CDI, CDD ou bénévole au moins deux activités par domaine en rapport direct avec le référentiel d’activités soit huit unités de compétences ci-après :

  1. Marketing :
    • analyser où s’inscrit le véhicule dans la chaîne logistique de transport
    • faire exprimer le besoin en fonction de l’utilisation du véhicule
    • hiérarchiser les besoins compte tenu des coûts induits
    • rédiger le cahier des charges fonctionnel d’expression des besoins
  2. Conception du produit :
    • proposer des solutions d’avant-projet
    • analyser les dossiers d’avant-projet
    • optimiser les solutions retenues
    • produire des documents pour la réalisation d’un prototype
    • valider le produit
    • produire les documents nécessaires à la réalisation
  3. Qualité :
    • choisir et mettre en place les indicateurs de qualité (mesure des performances)
    • traiter et interpréter les mesures
    • définir les moyens permettant d’atteindre la qualité
    • organiser et animer des réunions de qualité
  4. Méthode :
    • définir et choisir l’ensemble des solutions technique d’avant-projet de réalisation du produit
    • participer au choix d’une solution technique selon un point de vue économique et financier
    • rédiger le cahier des charges de sous-traitance de procédé
    • définir et/ou choisir des solutions techniques de moyens de réalisation
    • proposer au bureau d’étude des modifications sur le produit
    • établir le coût de revient prévisionnel
    • établir un programme d’application :
      • pour automate programmable industriel
      • pour machine à commande numérique
      • pour robot de manutention ou de montage
    • établir l’ensemble de la documentation technique
  5. Conception des outillages :
    • concevoir un outillage de production, d’assemblage, de contrôle ou d’essai, de manutention
    • définir et calculer les spécifications fonctionnelles
    • définir et/ou choisir une solution technique
    • choisir un constituant ou un composant
    • choisir un matériau
    • participer à l’analyse de la valeur d’un dessin de projet d’outillage selon un point de vue de production
  6. Gestion de la production :
    • savoir calculer un prix de revient dans un système de gestion défini
    • savoir établir la planification d’un atelier
    • participer à la constitution et/ou à l’analyse d’un compte de résultat
    • participer à l’établissement d’un budget prévisionnel
    • participer à la mise en place d’un logiciel de GPAO
    • participer à la bonne gestion des stocks et des encours
    • évaluer un encours de fabrication
  7. Suivi d’un produit en PME :
    • produire les documents règlementaires pour la mise en circulation
    • participer à la livraison du produit et à sa mise en œuvre
  8. Gestion des ressources humaines :
    • embaucher
    • gérer l’emploi
    • diriger une équipe de travail


Conformément au dispositif de la VAE, vous devez justifier d’au minimum 3 ans d’activité soit un total de 4800 heures. L’activité pouvant être cumulée sur 12 ans maximum.

Attention : « Les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne, ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre ne sont pas prises en compte dans la durée d’expérience requise. » (Décret n° 2002-615 du 26 avril 2002)